​​Maux de dos, ​arthrose, lombalgies

​Comment ​soulager vos douleurs dorsales sans dépendre des médicaments​ ?

  • Pour comprendre l’efficacité de l’innovation technologique anti-mal de dos que vous présente ce site il est vital de connaître le véritable mécanisme de la douleur.
  • Bien que cela puisse sembler difficile à croire, ce mécanisme est souvent ignoré par ​nombre de praticiens et de patients.
  • Voici donc une présentation simple des causes de la douleur et de la manière d’en venir à bout.

Un mal de dos peut littéralement gâcher l’existence. La douleur est épuisante, elle vous empêche d’être libre dans vos activités, limite vos déplacements, perturbe votre concentration…

Les solutions existantes, nous les connaissons : avoir recours à un thérapeute (ostéopathe, chiropracteur, kinésithérapeute), et les anti-douleurs, bien sûr.

Mais face à une douleur chronique, ces solutions trouvent rapidement leurs limites. D’une part, parce que l’on ne peut pas rendre visite quotidiennement à son thérapeute et d’autre part parce que personne ne souhaite devenir dépendant des médicaments ni subir leur cortège d’effets secondaires.

Alors, comment éviter d’en arriver là ?

Ce que l’on ne vous explique jamais sur le mécanisme de la douleur…

Une douleur, c’est le signal que nous adresse notre corps pour nous dire qu’une zone a subi un dommage et qu’elle doit être réparée, ou plutôt se réparer.

Votre corps est auto-réparant. C’est ce que l’on appelle l’homéostasie, autrement dit le principe selon lequel tout organe ou toute partie de votre corps va revenir de lui-même à l’équilibre à condition qu’on le laisse faire.

Il vous est probablement déjà arrivé de vous couper, par exemple. Qu’avez-vous fait ? Désinfecté la plaie, mis un pansement, évité de trop solliciter la partie blessée et quelques jours après, la coupure s’était refermée et avait cicatrisé comme par magie.

Depuis notre plus tendre enfance, nous avons observé ce petit miracle se produire, pour des blessures légères et parfois plus sérieuses, comme sur des fractures, par exemple.

Mais en avons-nous bien saisi toutes les implications ? Ce que votre corps est capable de faire pour refermer une plaie ou ressouder un os, il peut le faire pour n’importe quelle autre partie de lui-même.

L’inflammation est une bonne nouvelle

Oui, cela peut sembler contre-intuitif, et pourtant…

En dehors de vous obliger à rester tranquille, la douleur lorsqu’elle s’accompagne d’une sensation d’inflammation, est le signe d’une activité accrue dans la zone concernée.

Le but de l’inflammation est d’apporter à la zone lésée, grâce à la dilatation des tissus, les matériaux nécessaires à son nettoyage et à sa reconstruction (globules blancs, bactéries, minéraux).

Alors que nous avons été éduqués dans le rejet de la douleur, nous découvrons, en réalité, qu’elle est le signe que notre corps est en train de se réparer. Et que si on laisse se produire ce processus naturel, tout va rentrer dans l’ordre.

La douleur est le signe d’une activité accrue dans la zone concernée.

Mais

Malheureusement, il y a un “mais”, que vous connaissez bien si vous souffrez de douleurs chroniques.

Il y a des inflammations qui ne s’en vont pas.

Donc, apparemment, ce principe d’homéostasie, cette auto-réparation semblent ne pas fonctionner.

Comment est-ce possible ?

Pour répondre à cette question, faisons un zoom au microscope électronique sur vos cellules et abordons la notion de “terrain”.

Les 100 galaxies de votre corps

Notre corps est composé de cellules. On dit qu’il contient 100 fois plus de cellules qu’il n’existe d’étoiles dans notre galaxie.

L’ordre de grandeur est de 100 000 milliards de cellules.

Le terrain représente l’état de notre milieu intérieur, l’état profond de notre corps.

Rappelons une évidence : si chacune de vos cellules était en bonne santé, alors chaque organe, chaque muscle, chaque os qu’elles composent le serait aussi et il en serait de même pour l’ensemble votre corps. Et vous n’auriez mal nulle part.

Pourquoi une cellule tombe-t-elle “malade” ?

Une cellule commence à dysfonctionner lorsque qu’elle baigne dans un milieu acide. En effet, nos cellules ne peuvent fonctionner sainement et se reproduire correctement que dans un milieu alcalin, qui est à l’opposé d’un milieu acide.

D’où vient cette acidité ?

Nos cellules produisent en permanence des déchets et ces déchets sont acides.

Vous en connaissez certains : l’acide lactique et l’acide carbonique quand on fait du sport, l’acide urique lorsque l’on consomme des protéines, l’acide phosphorique lors d’une activité intellectuelle soutenue, etc.

La production de déchets acides peut aussi être provoquée par des facteurs externes : mode de vie inapproprié, conflits, stress et alimentation acidifiante.

Dans notre corps, c’est le système lymphatique qui est censé évacuer ces déchets, alors que le système sanguin est là pour alimenter nos cellules.

Mais lorsque les toxines acides s’accumulent au-delà de ce que votre corps est en mesure de traiter, les ennuis commencent.

Tout comme le principe d’homéostasie, on doit la notion de terrain au professeur Claude Bernard, fondateur de la médecine expérimentale et de la biologie moderne, il y a un siècle et demi.

Un corps sous acides

Qui dit acidification de votre milieu intérieur dit accumulation de substances toxiques au-delà de ce que votre corps peut évacuer.

Or, votre corps sait qu’en aucun cas le système sanguin ne doit être touché par cette acidification. Ce serait très grave.

Alors, il va mettre en œuvre un plan d’urgence en déclenchant l’un ou plusieurs de ces mécanismes :

  1. Diluer la concentration acide de votre corps en y accumulant de l’eau. C’est l’oedème.
  2. Tenter de neutraliser les acides à l’aide des minéraux présents dans votre corps. Les minéraux étant alcalins, lorsqu’ils se combinent aux acides, ils produisent une solution neutre.
    Inconvénient : en puisant ces minéraux dans vos tissus et dans vos os, votre corps va se déminéraliser et se fragiliser.
  3. Produire des graisses pour y stocker temporairement ces acides. Notez au passage que le surpoids n’est pas dû au fait de “trop manger” comme on l’entend souvent, mais à une hyper-toxification du corps nécessitant des quantités considérables d’eau et de graisses pour neutraliser tous ces acides.

    Comme un feu de brousse

    Il faut bien comprendre que ces trois solutions sont censées être temporaires. D’ailleurs le terme de “solution” est impropre. On devrait plutôt parler d’un remède provisoire.

    En recourant de manière permanente à des mécanismes qui ne devraient fonctionner qu’en cas d’urgence, notre corps va s’épuiser, et plus particulièrement nos glandes surrénales, car ce sont elles qui régulent l’équilibre acido-basique.

    Elles ne font pas que cela. Ces glandes, situées au-dessus des reins, produisent plusieurs hormones-clés, dont le cortisol, qui est notre anti-inflammatoire interne.

    Mais il arrivera un moment où, à force d’être sollicitées, nos glandes surrénales n’arriveront plus à produire suffisamment de cortisol pour calmer nos douleurs. Dès lors, l’inflammation s’étendra à tout notre corps comme un feu de brousse.

    L’innovation technologique qui va vous aider…

    Si vous souffrez de maux de dos chroniques, il y a de fortes chances pour que vous soyez proche de cet état.

    Alors que faire ? Changer d’alimentation, modifier votre mode de vie ?

    Sans doute, mais dans la vie moderne, être moins stressé, bien dormir, d’un sommeil réparateur, bouger pour aider son système lymphatique à bien fonctionner et pour favoriser la microcirculation sanguine semblent être autant de défis inatteignables.

    Nous vous proposons une autre approche. Une aide qui va directement agir sur trois leviers réducteurs de douleur :

    • la stimulation de votre système lymphatique pour évacuer les déchets toxiques acides produits par vos cellules,
    • la baisse de votre niveau de stress,
    • la qualité et la durée de votre sommeil.

    Ce site et les informations qu'il contient ne remplacent en aucune façon une consultation médicale ou les conseils d'un professionnel de santé. Seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à l’établissement d’un diagnostic médical et à l’établissement du traitement adapté qui en découle.

    Mentions légales

    Directrice de publication : Dorothée ​Ferreira
    Société éditrice : IRSH – 11, rue Philippe-Lebon – BP 51605 – 87023 LIMOGES Cedex 9
    Tél. : 05 87 19 37 20 - E-mail : support@wellmass.fr
    Siret n°449 559 806

    Hébergement : Celeonet – 70, rue Berthie-Albrecht – 94400 Vitry-sur-Seine

    Politique de confidentialité

    Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en nous adressant votre demande par simple courrier ou par e-mail.

    Notre société, basée à Limoges et forte de 120 collaborateurs et techniciens, vous apporte une expérience éprouvée dans les équipements à visée thérapeutique et de confort de la personne, et une assistance partout en France.

    Crédit photo : Fotolia (Soru Epotok, Goodluz, Eyetronic, Vladimirfloyd, Yiucheung, GVS, Sean824, Photoschmidt, Tatyana, Max Tactic) - iStockphoto (Domenico Gelermo)

    © Copyright 2017-2018 IRSH – Reproduction interdite. Wellmass est une marque déposée.